Au hasard

C’était il y a deux ans C’était il y a deux ans, il y a deux ans aujourd’hui Un bonjour anodin sous couvert d’un groupe d’amis De bons mots, des propos vite coquins, une finesse d’esprit Une envie de rencontre, un passage fortuit sur Paris Continuer ce coquin langage autour d’un verre Ce ne fut pas un verre, mais un repas brasserie Ce ne fut pas un langage coquin, mais un charme acquis Des regards échangés, mon décolleté en guise d’aimant A cette heure je ne savais pas que tu deviendrais mon amant Dans cette soirée étrange nous nous séparâmes un court moment Les retrouvailles furent plus fraîches, le charme était brisé Comment allions nous finir la soirée me suis-je dit, frustrée La bière était fraîche, les mots étaient si impersonnels Que la complicité du début de soirée semblait irréelle Pourtant insidieuse l’envie de plaire revint peu à peu La nuit fut magique, idyllique et un peu mystique Je n’y reviendrais pas, j’ai déjà décrit ce doux moment Juste te rappeler, nous rappeler que ce moment a deux ans Que depuis ce temps nous avons renouvelé ces entrevues Que l’amour que nous faisons me plait toujours autant Je ne sais si l’an prochain je coucherais là mes pensées Peut-être à ce moment là seras tu rangé Peut-être à ce moment là te seras tu lassé de moi La vie nous réserve des surprises des fois Et là seul l’avenir nous le dira Pour finir je nous souhaite « un bon anniversaire » Une relation adultère pour moi, différente pour toi Une relation saine et sincère qui profite du temps Qu’on veut bien lui donner, de l’attention Et de l’affection qu’on veut bien lui montrer

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×