Mademoiselle

 

                                                                           

 

Mademoiselle l’a retrouvé

Mademoiselle l’avait abandonné

Mademoiselle s’était dispersée

 

Et l’avait ignoré

 

Envolés leurs moments de bonheur

Exacerbés leurs instants de malheur

Faisant pleurer son âme, saigner son cœur

 

Longtemps elle a compté les heures

 

Un jour elle a voulu en finir

Cette attente l’a ruinée

Un jour lasse de pousser des soupirs

 

Elle a  tout brulé, elle a voulu tout oublier

 

Quatre ans ont passé,

Et par un beau matin de janvier

Son téléphone a sonné, elle était pétrifiée

Mademoiselle a renoué le lien, intimidée,

 

De questions en réponses

Peu à peu elles ont comblé les vides

Posé des mots sur leurs maux

Pour mieux reprendre le cours de leurs vies

 

Ne pas reproduire leurs délires

Ne pas s’égarer à nouveau

Dans de vaines idées utopiques

Telle serait leur conduite

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.