Plaider au barreau

Mimi ma rejoint sur le vieux port après avoir garé sa voiture. Nous nous dirigeons vers l'hôtel qu’elle ne connaît pas, donc ne savait par où entrer. J'avais repéré les lieux alors  je l'entraîne. Nous sommes comme d’habitude. On rit. Car Mister AMG a réservé mais est en retard. Nous faisons mine de chercher la cb qui confirme mais en vain, le personnel compréhensif  nous laisse rejoindre la chambre alors que nous expliquons que le « Monsieur » va bientôt arriver.


On s'embrasse toutes les deux comme il se doit dans l'ascenseur. Embrasser une amie. Étrange et si naturelle. Et je la trouve si jolie.


On bataille avec la carte magnétique. Elle est blonde...et dans un fou rire. La porte s'ouvre.
Nous posons nos effets. Elle doit se faire moins sage. Elle fouille et trouve ses cuissardes son porte-jarretelles. Alors qu'elle se change et commence à me parler de lui, il fait son apparition, j’ouvre la porte, il m’embrasse, naturel puis embrasse sa maîtresse.


Je le regarde poser ses affaires. Nous refermons la porte de la salle de bain elle, n'est pas prête. On chuchote comme des gamines. Il tamisé la lumière cherché de la musique sur l’écran, mais en vain. Nous sortons enfin dans la chambre. Nous nous asseyons en bout de lit. Quand on toc à la porte. Service d'étage pour le champagne.

Elle file se cacher. Je reste sur le lit. Posée une cuisse pliée sous ma jupe courte. Je salue le serveur essayant d’être le plus naturelle possible.

Nous voilà seuls. Le champagne dans les coupes, nous allons tous les trois trinquer.

 

Il nous sert, s'assoit entre nous deux et trinque d'un baiser avec chacune. Il se lève pour se dévêtir et nous faisons de même en nous calant ensuite au milieu du lit. Le câlin entre elle et moi se fait naturellement.  Tendrement.  Comme deux filles savent le faire. Ses cheveux longs blonds sentent si bon. Sa bouche est si douce. Comme c'est elle qui me mène dans cette aventure un peu folle, elle demande régulièrement si ça va. Oui je suis bien.
Mr AMG vient nous rejoindre.  Il bande. Belle queue. Bel homme très entretenu 57a et pas de gras, elle me l’avait promis, avait dit qu’il me plairait, Mimi avait raison. Je kiff.


Il caresse sa maîtresse.  Ne m'oublie pas pour autant. Il tourne autour de nous sans pour autant  nous délaisser l'une plus que l'autre et alors quelle  vient me suçoter les seins...elle se cambre. Et vlan il la prend.je suis aussi surprise que lui mais visiblement le monsieur est un habitué de cette façon d'aborder la chose et elle aime ça  manifestement après son hoquète de surprise.


Imaginez le tableau. Elle me lèche, elle prise en levrette je mate.  Soumise à sa langue experte et un peu folle, il fait en sorte de la forcer à me lécher encore plus encore plus fort la prenant par les cheveux.


La guêpe se débrouille bien. Je ne jouis pas, bien sûr ai-je envie de dire hélas. Mais qu'importe. Il la bourre bien et ça claque vraiment.il la fesse aussi allègrement et au vu des râles qu'elle émet cela la motive assurément.


C'est excitant. Il se retire d'elle qui se lève de moi. Et l'inverse se fait....je me positionne pour la lécher et tout naturellement elle lui intime de me baiser  elle sait mon goût pour la fessée et le reste. Elle le connaît à travers mes récits. Elle incite donc Mr AMG a me fesser. Il n'ose pas trop puis prend de l'assurance. Les tapes claquent, les fesses rossisent.


Il se retire et vient me mettre sa queue dans ma bouche. Là aussi mimi intervient. Tu as l'habitude qu'on te baise la bouche en ma salope. Elle prend mes cheveux et rythme là fellation. En fonçant le sexe de son amant au plus profond de ma gorge.

Je fais de mon mieux. La queue est fort honnête en taille et diamètre.

Je m'applique et quelques fessées ponctuent la chose.


Nous le suçons de concert mélangeant nos langues. Je crois que pour un mec c'est le top.
Elle s'en fourche sur lui. Je me mets derrière pour lécher les fesses de la dame et fait un peut plaisir avec ma langue en venant lécher les bourses de Monsieur.


Nous ne stoppons pas. Enchaînant les figures. Les doigts, les langues, les sexes se mélangent.


J'ai même eu droit à une sodomie.que j'ai fort appréciée. Les aller retour aux wc ponctuent les changements de posture, le champagne nous hydrate.

 
J'ai joui quand je me suis caressée alors qu'à nouveau elle me léchait et se faisant défoncer par derrière.


Nous avons aussi fait un 69 de filles. Il allait d'un sexe à l'autre.


Quand il m'a doigté, il a aimé,  mais à été je crois impressionné par ma largeur. Donc il n’en a pas mis trop. Qu'importe.  Je sais que cela déstabilise parfois. Mon amie qui n'a pas accouché est  étroite à souhait et j'ai pu lui mettre difficilement 3 doigts. Je comprends à voir la queue de son amant qu'elle était remplie.  Pas moi. Donc sans avoir été élargie par une main...je sentais bien son sexe.  Et la levrette énergique dans mon ventre, je l'ai sentie. 


Je l'ai aussi fessée alors qu'elle le suçait j'ai repensé à la fois où j’ai dû cravacher une femme.


Elle l'a incite à me fesser plus fort. Il n'a pas osé.  Mais elle sait pour mes amants et leurs habitudes un peu brusque et les marques que j’ai gardées, que j'ai eu et que j’aime.


Le moment final a été lui au milieu du lit couché entre nous deux. Nous l'avons sucé jusqu'à ce qu’il jouisse dans nos 2 bouches et qu'elle et moi avons mélangions nos langues pleine de sperme ;  un long moment dans un câlin quasi amoureux.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.